Pigalle Breve Rencontre

pigalle breve rencontre La brève réunion de Pigalle est la première réunion officielle de la Banque centrale européenne et de sa banque de Goelden. Les années précédentes, le Golden avait été en désaccord avec la BCE sur le plan de sauvetage financier de Chypre. Le Goelden a occupé six sièges tournants consécutifs du Conseil de l’UE, tandis que la BCE en a tenu sept. Il y a des indications que le Goelden pourrait adoucir sa position sur Chypre et reprendre son ancienne approche dure envers Athènes. Si tel est le cas, cela offrira une chance bienvenue aux autres membres de l’UE de négocier plus efficacement.

Le gouvernement italien et son élite politique ont contribué à aider la Troïka (le nom des créanciers) à prendre le contrôle du gouvernement grec et à imposer des conditions sévères aux détenteurs de crédit du pays. Celles-ci incluent l’augmentation des taxes sur les denrées alimentaires de base, l’augmentation des prix des produits de base et la vente d’actifs appartenant à l’État. Nombre de ces mesures ont provoqué une profonde dépression dans le pays et des manifestations massives de la population, qui se sent injustement ciblée par les créanciers. La Banque centrale européenne, qui n’a aucun pouvoir sur le marché et ne peut suivre la loi que conformément à ses lignes directrices, n’a pas été aussi indulgente que beaucoup le craignaient lorsqu’elle a approuvé les mesures. C’est pourquoi il est absolument nécessaire d’organiser une réunion officielle des créanciers pour discuter au plus tôt de Chypre.

La réunion d’Or et des créanciers est prévue plus tard ce mois-ci. Le résultat de la réunion pourrait soit renouveler un plan de sauvetage de Chypre, soit condamner le pays à la faillite. Si les créanciers acceptent de renouveler les conditions existantes du plan de sauvetage, cela pourrait mettre un terme immédiat à la crise actuelle. Si les créanciers optent pour un nouveau cycle de négociations, les chances de sauver l’économie chypriote de l’effondrement complet sont très élevées. Cependant, cela dépendra toujours de la force des équipes de négociation.